Archives de l’auteur : MLC

Newsletters n° 124 – UFNAFAAM – à destination des assistants maternels et assistants familiaux

La newsletter n° 124 – UFNAFAAM –  à destination des ASSISTANTS MATERNELS portant sur la fiche à destination des services PMI, des documents divers pour vous accompagner enfants et parents dans le cadre du confinement, informations relatives à l’ARE,  points discutés avec le Ministère vient d’être adressée toutes les associations affiliées représentant les assistants maternels, adhésions individuelles et abonnés RAM.

La newsletter n° 124 – UFNAFAAM –  à destination des ASSISTANTS FAMILIAUX portant sur un numéro vert, la synthèse du questionnaire adressé, la réunion hebdomadaire avec Adrien Taquet et documents divers pour vous accompagner enfants et parents dans le cadre du confinement vient d’être adressée toutes les associations affiliées représentant les assistants familiaux et accueillants familiaux.

Retrouvez toutes ces newsletters dans votre espace adhérents.

Newsletter n° 121 – UFNAFAAM – AIDE FINANCIERE OCTROYEE AUX MAM, ACTIVITE PARTIELLE et ARE…

La newsletter n° 121 – UFNAFAAM –  à destination des ASSISTANTS MATERNELS portant sur l’aide financière octroyée aux MAM, l’activité partielle et l’ARE, les délais de rallongement des agréments et la couverture des assurances professionnelles UFNAFAAM vient d’être adressée toutes les associations affiliées représentant les assistants maternels, adhésions individuelles et abonnés RAM.

Hausse des prestations sociales au 1er avril

Le 1er avril constitue l’échéance annuelle de revalorisation de nombreuses prestations sociales. Pour la seconde année consécutive, comme en 2019, le gouvernement a décidé d’appliquer, pour certaines prestations, une revalorisation limitée à 0,3 % (et non pas une hausse liée à l’évolution de l’indice des prix). Décision actée depuis de nombreux mois déjà dans le cadre des lois de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2020.

Voici les premiers chiffres diffusés par la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). À compter du 1er avril 2020, les montants sont les suivants :

  • Prime d’activité : jusqu’à 553,16 € pour une personne seule sans enfant (au lieu de 551,51 €) ;
  • Allocation aux adultes handicapés (AAH) : 902,70 € (au lieu de 900 €) ;
  • Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) : 132,61 € pour l’allocation de base (contre 132,21 €).

Parmi les prestations versées par les CAF sont aussi revalorisées : la prime à la naissance ou à l’adoption, la prestation partagée d’éducation de l’enfant, le complément de libre choix du mode de garde, l’allocation de rentrée scolaire, l’allocation journalière de présence parentale, la prime de déménagement.

Contrairement aux prestations ci-dessus, le revenu de solidarité active (RSA) bénéficie d’une hausse de 0,9 % pour être porté à 564,78 € contre 559,74 € (montant forfaitaire mensuel pour un allocataire sans enfant) et à 847,17€ (contre 839,61 €) pour un couple sans enfant.

Pour plus d’informations, cf. source : lemediasocial.fr

 

Newsletter n° 120 – UFNAFAAM – LE SUIVI SCOLAIRE DES ENFANTS CONFIES, DELAIS DE RALLONGEMENT AGREMENT, COUVERTURE ASSURANCES PROS

La newsletter n° 120 – UFNAFAAM –  à destination des ASSISTANTS FAMILIAUX portant sur le suivi scolaire des enfants confiés, les délais de rallongement des agréments et la couverture des assurances professionnelles UFNAFAAM vient d’être adressée toutes les associations affiliées représentant les assistants familiaux et adhésions individuelles.

Assistantes maternelles : pas de vaccins obligatoires en période de stage

Selon le Conseil d’État, la ministre de la Santé ne pouvait pas contraindre les aspirantes assistantes maternelles à se soumettre à des vaccins non obligatoires pour effectuer un stage dans le cadre de leur formation.

Il était saisi par la Ligue nationale pour la liberté des vaccinations d’un recours contre l’arrêté du 5 novembre 2018 relatif à la formation des assistants maternels. Celui-ci comprend en annexe un modèle de convention de stage qui doit être accompagné d’un certificat médical attestant que « le futur stagiaire est à jour de ses vaccinations obligatoires et recommandées pour les professionnels de la petite enfance ».Or, selon la Haute juridiction, aucun texte ne donnait à la ministre de la Santé « le pouvoir de soumettre les assistants maternels suivant une période de formation en milieu professionnel à des vaccinations non obligatoires ».

Précisons qu’un décret du 27 février 2019 a supprimé, à compter du 1er avril 2019, l’obligation pour les assistantes maternelles de se soumettre au vaccin antituberculeux BCG. Depuis, il n’existe plus aucun vaccin obligatoire pour ces professionnelles. Le dernier calendrier vaccinal en date recommande toutefois la réalisation du DTP, des vaccins contre la coqueluche, contre l’hépatite A, la varicelle et, pour les personnes nées avant 1980, la rougeole.

SOURCES : mediasocial.fr

Accueil du jeune enfant : rallonge du délai d’habilitation pour réformer

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) prépare, depuis de nombreux mois déjà, une réforme des modes d’accueil individuels (assistantes maternelles, gardes à domicile) et collectifs (crèches) des jeunes enfants. Cette réforme devait passer par voie d’ordonnance en vertu de l’article 50 de la loi « pour un État au service d’une société de confiance » (Essoc) du 10 août 2018 qui a autorisé le gouvernement à prendre par ce biais des mesures législatives de simplification pour développer l’offre d’accueil des jeunes enfants.

Problème : cette ordonnance devait être publiée au plus tard le 11 février 2020, comme l’exige la loi Essoc. Hors ce ne sera pas le cas. La concertation ayant duré plus longtemps que prévu, le projet de texte n’a pu être soumis que tardivement au Conseil d’État pour avis. Accaparé par l’examen du projet de loi de réforme des retraites, celui-ci n’a pas pu se prononcer dans les délais.

Le gouvernement a donc besoin d’une nouvelle habilitation, la précédente étant bientôt caduque. Voilà donc qu’intervient le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique (Asap), présenté le 5 février en conseil des ministres. Son article 36 demande au législateur de prolonger le délai d’habilitation du gouvernement prévue à l’article 50 de la loi Essoc. Ce délai supplémentaire « permettra l’adoption simultanée de l’ordonnance et des textes réglementaires liés », fait valoir le gouvernement.

La publication de l’ordonnance est toutefois subordonnée à l’adoption définitive du projet de loi Asap au Parlement.

Source : medialsocial.fr

Étude exploratoire sur les pratiques des assistantes maternelles

Une étude inédite sur le quotidien invisible des assistantes maternelles auprès des enfants

Grâce à une étude inédite sur le 1er mode d’accueil, après celui des parents, l’UNAF et l’UFNAFAAM souhaitent enrichir les réflexions actuellement menées par la commission d’experts des 1000 premiers jours de la vie de l’enfant, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Alliées de nombreux parents, les assistantes maternelles font pourtant l’objet de très peu d’études. L’Unaf et l’UFNAFAAM ont donc mené une étude qualitative d’observation ethnographique au domicile des assistantes maternelles qui met enfin en lumière des pratiques professionnelles souvent invisibles.

Socialisation et éveil, personnalisation de l’accueil, relations avec les parents, sont les principaux thèmes abordés dans cette étude que vous pouvez Etude-pratiques-assistantes-maternelles-ufnafaam-unaf.