Accueil du jeune enfant : rallonge du délai d’habilitation pour réformer

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) prépare, depuis de nombreux mois déjà, une réforme des modes d’accueil individuels (assistantes maternelles, gardes à domicile) et collectifs (crèches) des jeunes enfants. Cette réforme devait passer par voie d’ordonnance en vertu de l’article 50 de la loi « pour un État au service d’une société de confiance » (Essoc) du 10 août 2018 qui a autorisé le gouvernement à prendre par ce biais des mesures législatives de simplification pour développer l’offre d’accueil des jeunes enfants.

Problème : cette ordonnance devait être publiée au plus tard le 11 février 2020, comme l’exige la loi Essoc. Hors ce ne sera pas le cas. La concertation ayant duré plus longtemps que prévu, le projet de texte n’a pu être soumis que tardivement au Conseil d’État pour avis. Accaparé par l’examen du projet de loi de réforme des retraites, celui-ci n’a pas pu se prononcer dans les délais.

Le gouvernement a donc besoin d’une nouvelle habilitation, la précédente étant bientôt caduque. Voilà donc qu’intervient le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique (Asap), présenté le 5 février en conseil des ministres. Son article 36 demande au législateur de prolonger le délai d’habilitation du gouvernement prévue à l’article 50 de la loi Essoc. Ce délai supplémentaire « permettra l’adoption simultanée de l’ordonnance et des textes réglementaires liés », fait valoir le gouvernement.

La publication de l’ordonnance est toutefois subordonnée à l’adoption définitive du projet de loi Asap au Parlement.

Source : medialsocial.fr

Annonce page d’accueil

l’UFNAFAAM est heureuse de vous présenter son : Communiqué de presse-COMMUN-étude assmat

Étude exploratoire sur les pratiques des assistantes maternelles

en partenariat avec l’Unaf : Etude-pratiques-assistantes-maternelles-ufnafaam-unaf

Retour sur cette journée :
Discours de Monsieur le Ministre, Adrien Taquet, présent lors de cette journée : Discours Adrien TAQUET JNE 2020


samedi 1 février 2020
CENTRE JOUFFROY · 70 rue Jouffroy d’Abbans · 75017 Paris

Assistant familial : une profession en voie de disparition ?

Premier mode d’accueil en protection de l’enfance, l’accueil familial est confronté à une pénurie de professionnels qui, si l’on ne trouve pas de solutions à l’attractivité, sera amené à disparaître dans quelques années. Comment et pourquoi en est-on arrivé là ? Quels sont les freins au manque de professionnels ? Pourquoi une telle désaffection ?
Nous vous proposons une journée de réflexion autour de cette question et avec l’aide de plusieurs intervenants qui, selon leur spécificité, nous apporteront des éclairages.
> En savoir plus…
> Télécharger le programme et le bulletin d’inscription…

L’UFNAFAAM c’est quoi ? Réponse en vidéo

Continue la lecture

Étude exploratoire sur les pratiques des assistantes maternelles

Une étude inédite sur le quotidien invisible des assistantes maternelles auprès des enfants

Grâce à une étude inédite sur le 1er mode d’accueil, après celui des parents, l’UNAF et l’UFNAFAAM souhaitent enrichir les réflexions actuellement menées par la commission d’experts des 1000 premiers jours de la vie de l’enfant, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Alliées de nombreux parents, les assistantes maternelles font pourtant l’objet de très peu d’études. L’Unaf et l’UFNAFAAM ont donc mené une étude qualitative d’observation ethnographique au domicile des assistantes maternelles qui met enfin en lumière des pratiques professionnelles souvent invisibles.

Socialisation et éveil, personnalisation de l’accueil, relations avec les parents, sont les principaux thèmes abordés dans cette étude que vous pouvez Etude-pratiques-assistantes-maternelles-ufnafaam-unaf.