Author Archives: MLC

ENFANTS MALTRAITES : TOUT FAIRE POUR LES PROTEGER

Reportage Zone Interdite sur M6 dimanche 8 avril 2018 à 21h sur les enfants maltraités : tout faire pour les protéger avec les éducateurs de l’ASE, les juges des enfants … Un documentaire inédit ultra touchant et fort sur la maltraitance des enfants .
Présenté par Ophélie Meunier.

Documentaire de Sabrina Van Tassel
Produit par Giraf prod.

En 2018, la police a estimé que plus d’un enfant par semaine meurt sous les coups de ses parents. Pour éviter ces drames, les éducateurs de l’ASE, les juges des enfants, les brigades des mineurs…

Zone Interdite a pu suivre les moments clés concernant les enfants maltraités à savoir les signalements, les placements en foyer.. Les plus petits sont placés dans une pouponnière. Kassandra ou encore Yohann y resteront jusqu’à leur majorité. Peut-on se remettre d’une enfance marquée par la maltraitance ?
La réalisatrice Sabrina Van Tassel a filmé au plus près des familles, des juges ou encore des éducateurs. 

Pôle emploi a versé à tort près d’un milliard d’euros. C’est ce qu’on appelle des « trop-perçus ». Pour les demandeurs d’emploi qui doivent rembourser cet argent, c’est une véritable épreuve. Enquête.

Une enquête de Cécile Hautefeuille

A découvrir sur : https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-17-mars-2018

RÉÉCOUTER l’émission en replay où Sandra Onyszko, notre Directrice de la communication et du développement intervient.

Extraits :

En 2016, plus de 981 millions d’euros ont été versés à tort à des demandeurs d’emploi, selon l’Unédic, le gestionnaire de l’assurance chômage. Cela n’a rien à voir avec de la fraude. Il s’agit bien de sommes versées par erreur par Pôle emploi. On les appelle des « trop-perçus », que les demandeurs d’emploi doivent rembourser.

Quand ils l’apprennent, c’est souvent un choc.

C’est ce qui est arrivé à Nathalie en 2017. Inscrite depuis plusieurs années à Pôle emploi, elle cumule allocations chômage et maigres revenus non-salariés, issus de son statut de micro-entrepreneur. Quand elle demande un rendez-vous à Pôle emploi pour faire une banale demande de formation, elle n’imagine pas une seconde ce qui va lui tomber dessus. « Un conseiller m’apprend que je dois 16 000 euros. Je suis abasourdie. Il me demande mes avis d’imposition et le lendemain, le montant passe à plus de 20 400 euros ! Ce monsieur a quand même la présence d’esprit de m’expliquer que l’erreur ne vient pas moi. »

Un courrier de Pôle emploi… jamais envoyé

D’où vient cette erreur ? L’explication, surréaliste, est donnée quelques jours plus tard, via des échanges de mails avec son conseiller. Nathalie découvre que depuis plusieurs années, elle ne s’enregistre pas correctement, chaque mois, auprès de Pôle emploi (dans le jargon de Pôle emploi, on parle d’ »actualisation ») mais que personne ne l’a prévenue ! Lors de cette procédure mensuelle obligatoire, le demandeur d’emploi doit dire s’il a travaillé, fait une formation ou un stage et s’il est toujours à la recherche d’un travail. Nathalie a toujours scrupuleusement respecté la procédure qu’on lui avait dictée : « Je devais déclarer zéro heure de travail, quel que soit le volume d’activité. J’envoyais ensuite mes bilans financiers et tous les trimestres, Pôle emploi vérifiait ce que j’avais réellement gagné. » Sauf qu’en 2013… la procédure a changé mais personne ne l’a informée. Les mois où elle travaillait, elle aurait dû déclarer une heure au lieu de zéro. « Ça se joue à un chiffre dans une case, c’est quand même hallucinant » peste Nathalie. Son conseiller a reconnu qu’elle aurait dû recevoir un mail il y a quatre ans, qui n’a jamais été envoyé :

…..

Jusqu’à 10 mails d’assistantes maternelles par jour

Il existe une profession particulièrement touchée par le problème des trop-perçus : les assistantes maternelles. D’ailleurs, dans son rapport publié en 2017, le médiateur national de Pôle emploi, qui est totalement indépendant de l’institution, leur consacre plusieurs pages et interpelle la direction de Pôle emploi sur ce « problème récurrent« . Un problème que connaît très bien Sandra Onyszko de l’Ufnafaam, une fédération d’assistantes maternelles. Ça fait très longtemps qu’elle alerte sur le sujet. Elle a déjà écrit deux fois à des ministères, sans réponse. Des mails d’assistantes maternelles qui se voient notifier des trop-perçus, elle en reçoit « entre 3 et 10 par jour ! Et bien souvent, elles ne comprennent même pas pourquoi on leur réclame une somme d’argent, on leur demande simplement de rembourser ». 

Pourquoi cette profession est-elle particulièrement touchée ? Parce que les assistantes maternelles ont rarement un seul employeur et doivent jongler entre différents contrats. Quand il faut actualiser sa situation tous les mois, ce n’est pas toujours évident de bien renseigner toutes les cases, de ne pas commettre d’erreur. D’autant que certaines s’estiment mal accompagnées par Pôle emploi. Sabrina est assistante maternelle dans l’Hérault et elle se souvient en détail d’une conversation qu’elle a eu avec une conseillère. « Je suis arrivée avec des dizaines de contrats et de fiches de paie. La dame m’a demandé pourquoi il y en avait autant. Je lui ai raconté le fonctionnement de mon métier et elle était très étonnée ! Comment voulez qu’ils nous expliquent comment s’actualiser si eux-mêmes ne connaissent pas notre métier ? »

Des assistantes maternelles racontent sur Facebook leurs déboires de trop-perçus avec Pôle emploi
Des assistantes maternelles racontent sur Facebook leurs déboires de trop-perçus avec Pôle emploi © Radio France

Face à toutes ces critiques, Pôle emploi a décidé de réagir. Depuis décembre 2017, des conseillers sont spécialement détachés pour aller à la rencontre d’assistantes maternelles sur le terrain et faire de la pédagogie. Un guide en forme de mode d’emploi commence également à être distribué. « Le but c’est de rassurer tout le monde » assure la direction de Pôle emploi.

De son côté, l’Unédic s’est « inquiété » de la hausse du nombre des trop-perçus constatés (+ 13,2 % entre 2015 et 2016) et un groupe de travail a été lancé, en lien avec Pôle emploi, pour « décortiquer et sans doute simplifier les procédures« . Des procédures encore trop méconnues des demandeurs d’emploi.Un rapport du CEET, centre d’études de l’emploi et du travail, pointait en 2016 la méconnaissance du dispositif de cumul emploi / allocations chômage et le manque criant d’information dont disposent ceux qui peuvent en bénéficier.

….

Nouveau Pajemploi : un estimateur calculera la rémunération net revalorisée à compter du 8 janvier 2018

Afin de simplifier les démarches, le centre national Pajemploi proposera, à compter du 8 janvier, sur son site internet un estimateur qui calculera, à partir de la saisie de salaire net versé avant le 31 décembre 2017, la rémunération nette revalorisée.
Des exemples seront également  disponibles au mois de janvier dans l’ensemble des supports d’informations.
Des courriels seront également réalisés en direction des particuliers employeurs et des salariées les 8 et 22 janvier.
Les informations liées à ces évolutions ainsi que l’estimateur seront mis à jour dans un second temps pour prendre en compte la suppression de la contribution chômage au 1er octobre 2018.

Bon à savoir : dans la mesure où le salaire brut ne change pas, aucun avenant au contrat de travail n’est nécessaire. Par ailleurs, cette mesure n’aura aucun impact sur le plafond journalier de référence (5 fois la valeur du SMIC) car celui-ci est calculé sur le salaire brut et non sur le salaire net.

Journée de solidarité pour les assistants maternels

Suite à la saisine de la Direction Générale du Travail afin de connaître la position actuelle du Ministère du Travail sur le sujet de l’applicabilité de journée de solidarité aux assistants maternels. Eu égard à la jurisprudence de la Cour de cassation (cass. Soc. 31 mai 2012, n°10-24.497) et à l’article L423-2 du Code de l’action sociale et des familles qui ne vise pas la journée de solidarité parmi les dispositions du code du travail applicables aux assistants maternels, la DGT considère à présent que la journée de solidarité n’est pas applicable aux ASMAT.

 

Le CAP « petite enfance » disparaît au profit du CAP « accompagnement éducatif petite enfance »

A compter de la rentrée 2017, le certificat d'aptitude professionnelle (CAP) "petite enfance" cédera la place au nouveau CAP "accompagnant éducatif petite enfance", dont les modalités de délivrance sont fixées par un arrêté du 22 février 2017, tout juste publié au Journal officiel du 13 avril. Le point sur cette réforme qui vise notamment à répondre à l'évolution des usages.

Accueillants familiaux : la nouvelle procédure d’agrément entre en scène

Très attendu, le décret qui fixe les nouvelles conditions d'agrément des particuliers qui accueillent à leur domicile, à titre onéreux, des personnes âgées ou des personnes handicapées est publié. Il concrétise la réforme de son cadre juridique engagée par la loi Vieillissement du 28 décembre 2015. Objectif : améliorer et développer le recours à ce mode d'accueil.

Pour plus d'informations : source : http://www.tsa-quotidien.fr/content/accueillants-familiaux-la-nouvelle-procedure-dagrement-entre-en-scene

Réforme des aides au logement : des exclusions très ciblées

La loi de finances rectificative pour 2016 ajuste la réforme des aides personnelles au logement (APL) entrée en vigueur en 2016 afin d'exclure de son champ d'application les bénéficiaires de l'AAH, de l'AEEH et – pour partie – les personnes âgées hébergées en Ehpad ou en résidence autonomie.

Pour plus d'informations : source : http://www.tsa-quotidien.fr/content/reforme-des-aides-au-logement-des-exclusions-tres-ciblees-1

 

Smic : +0,93 % au 1er janvier 2017, augmentation du MINIMUM GARANTI et cotisation vieillesse déplafonnée

Le nouveau montant brut est porté à 9,76 € au 1er janvier 2017 (contre 9,67 € depuis le 1er janvier 2016). C'est ce qu'a annoncé la ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social dans un communiqué lundi 19 décembre 2016.

La cotisation d'assurance vieillesse augmente une nouvelle fois au 1er janvier 2017. C'est la dernière hausse au regard du schéma présenté par la dernière réforme des retraites de 2014.
Pour l'année 217, seule la cotisation d'assurance vieillesse déplafonnée augmente, son taux passera de 0,40 % au lieu de 0,35 % soit une hausse de 0,05 %.

A compter du 1er janvier 2017, le montant du minimum garanti est porté à 3,54 euros.

Retrouvez votre grille de tarifs AM 2017 dans vos Espaces Présidents et Adhérents du site ou encore auprès de vos associations à qui la grille a été transmise.

 

Matinée d’informations sur le contrat de travail avec Sandra Onyszko à Toulouse le samedi 3 décembre 2016

L'association départementale des assistants maternels et assistants familiaux de Toulouse organise une matinée d'informations sur le CONTRAT DE TRAVAIL (Comprendre la convention collective nationale, mieux argumenter, l'équilibre des relations avec l'employeur, cadre contractuel, cadre de l'accueil) avec Sandra ONYSZKO, formatrice UFNAFAAM.

Cette matinée se déroule LE SAMEDI 3 DECEMBRE 2016 de 9h à 13h, salle Cuvier à Toulouse.

Entrée gratuite pour les adhérents et 5 euros pour les non adhérents.

Programme et modalités d'inscription à la journée de formation du samedi-3-decembre

Conseil d’administration UFNAFAAM à Paris

Un nouveau rendez-vous15235517_1248697898506489_5518434576359386744_o qui se termine, passé dans la convivialité et la bonne humeur où chacun d'entre nous a pu échanger, partager sur nos métiers, pratiques et désirs.
N'oublions pas également la formidable et riche journée de formation sur le thème de "Savoir argumenter" avec la compagnie La Tête dans les cintres et l'aide d'une puéricultrice et d'une éducatrice des placements familiaux avec lesquelles nous avons pu échanger sur les meilleures postures à tenir en tant que professionnels.

 

Conférence sur les modes d’accueil… Nous y étions…

15122918_1236734073036205_9182120714188113089_oMardi 15 Novembre 2016 la Direction des Statistiques (DRESS) a organisé une conférence sur les modes d'accueil.

La Ministre a ouvert sa journée pour présenter un plan métier dont certains axes ont déjà débuté comme la refonte du diplôme du CAP petite enfance auquel nous sommes associés et qui devrait permettre dans les prochaines années d'obtenir des passerelles plus faciles entre les différentes formations.
Dans ce document un cadre général commun aux professionnels de la petite enfance qui servira à définir des grands principes commun devrait sortir en 2017.

Le temps est venu d'annoncer largement dans nos entourages professionnels, citoyens, amicaux… que

affiche-forum-21janv2017

"Pas de bébés à la consigne" organise un

Forum à Paris – bourse du travail, le 21 janvier 2017,

afin de mettre "L'accueil de la petite enfance en débat sur la place publique".

Télécharger le flyer

Assistantes maternelles : les mêmes que contraintes qu’avec la PSU !

Un article auquel nous avons collaboré et qui reprend notre observation (cf. ci-dessous) : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/droits-et-demarches-administratives/assistantes-maternelles/assistantes-maternelles-les-memes-que-contraintes-quavec-la-psu

PSU EN CRECHE PLAINTE DES GESTIONNAIRES DE CRECHES

Depuis 2014 une nouvelle circulaire de la CNAF organise une nouvelle manière de facturer les tarifs de crèches aux familles.
En effet, la circulaire demande en améliorant l'aide financière vers les crèches de facturer au plus près les besoins des familles et souhaite que les forfaits cessent. Alerté, un collectif composé de plusieurs gestionnaires indiquent que ce système produit des effets pervers. Les arguments de ce collectif restent entre autre que les familles utilisent cette possibilité en mettant la gestion de la crèche en péril.
Nous sommes obligés d'en sourire même si nous confirmons également … car ce qui est souvent reproché aux assistants maternels vient à présent de la bouche même des gestionnaires de ces structures. En effet, combien de familles aux horaires différents chaque semaine souhaitent s'engager sur un nombre d'heures par semaine très bas, en ne souhaitant pas s'engager sur une heure de trop mais tout en souhaitant que l'assistant maternel reste disponible dès qu'elles souhaitent et empêchent par cette disponibilité l'emploi d'une autre famille…
Alors qu'au départ de la convention collective, il y avait également des besoins des familles (horaires atypiques, plannings tournants..etc), les différentes familles employant des assistants maternels n'étant pas en demande de telles méthodes.
Cet usage s'emploie de plus en plus à tel point que certains animateurs de relais peuvent aussi être amenés à y trouver une certaine logique, amenant par cet aspect une protection plus évidente vers les familles que vers un professionnel, certes mais toujours salarié…
Hé oui, cette nouvelle circulaire aura au moins eu le mérite de donner un aperçu aux gestionnaires de ce que peuvent vivre également les assistants maternels sans qu'on pense que ces derniers sont mercantiles quand ils se plaignent….